Sliders

20180212_084024_hdr-01-l

À première vue, aujourd’hui est moins casse-gueule qu’hier. Et les jalons du paradis danger blanc à venir sont omnivisibles à l’heure relativement tardive où je décolle. Ils étincellent de milliers de cristaux blancs, ô combien piégeux. Concentration *ON*.

Bonne nouvelle car mes chevilles et mollets rouillés sont aussi souples que des bouts de bois, ce matin. Donc autant faciliter les choses pour la granny runneuse. ^ ^
En tant que minimaliste, si mon atout est la faible amplitude de mes foulées, leur aspect rasant rend le mouvement hasardeux. Après le secteur de “Chatillon Télécom”, chaque pas est synonyme d’improvisation. Je déroule la banlieue sous mes pieds. Je parviens heureusement à dépasser la limite du royaume des glaces de la veille.

20180212_075123_hdr-01-l

Ce n’est pas aujourd’hui que je vais décharger la batterie de ma frontale. J’atteins en effet assez vite la dayzone, qui n’autorise plus à se réinventer en un autre moi. Le monde devient figé, précis, réaliste, gris, morne et sans surprise.
De ce fait, je ne croise que peu d’autres spécimens galopants. Trop tard. L’heure limite est dépassée. Le lever de soleil n’annonce rien de bon : un fond de l’air négatif et la disparition visuelle des étoiles glacées qui jonchent mon parcours, comme par enchantement. Session devinette en perspective…

20180212_082130_hdr-01-l

Je profite de mon excursion linéaire et désormais labellisée GR655 pour découvrir les nouveaux aménagements qui bordent la coulée verte. Au passage, bonjour le Compostelle-washing de la fédé rando, pour ce qui est à la base un vulgaire chemin longeant le mur anti-bruit du TGV Atlantique. Mieux, elle vient d’hériter de l’intitulé « promenade des vallons de la Bièvre ». Quelle blague : nulle trace de la rivière disparue qui, d’ailleurs, ne passait pas exactement par là. Ou comment surfer sur la popularité de la marche de la Bièvre.

20180212_082352_hdr-01-l

Il n’y a pas 15 ans de cela, cette promenade faisait figure de repoussoir. Même les cycles la fuyaient : peu entretenue, pas éclairée le soir, mal famée, sans compter la succession de coteaux dissuasifs. Pourtant, déjà à l’époque, c’était une solution de choix pour quiconque voulait éviter un douloureux et chaotique trajet en RER B.
Les choses ont changé avec l’invention de la fée électricité sur…la petite reine. Maintenant, des pavillons et des résidences de standing ont pris place tout du long. On pourrait presque urbexer les anciens garages en sursis s’ils n’étaient pas murés…

20180212_080131_hdr-01-l

Quant aux vélos, les Playmobil en gilet jaune sont si nombreux qu’on croirait voir défiler des clones tous employés par la même firme. Seuls 2 exceptions à la règle, vêtues de rouge, sortiront du lot et se distingueront : l’un (ab)usant du klaxon tel un souverain pour signaler son arrivée dans une des larges allées souterraines, l’autre jouant de la clochette savoyarde.

20180212_081300_hdr-01-l

À la base, je n’étais pas partie pour trotter autant et aller jusqu’à Verrières. Surtout que la nuit fut un chouïa courte. Bien sûr, il faudra réaliser dans le futur quelques ajustements : gants ou pas, chaussettes de compression ou pas, sweat ou pas, frontale ou pas, position de l’agrafe du soutif. Tous ces points de détail susceptibles de gâcher une sortie. Comme cet ongle d’orteil coupé trop court qui se fait méchamment sentir.

20180212_083434_hdr-01-l

Pour une reprise, je suis plutôt satisfaite d’avoir atteint – bon gré, mal gré – le chiffre de 15k, sans me cramer (j’avoue : au moment de la récup’, la mouche tsé-tsé viendra me piquer). En même temps, je n’y vois guère de mérite, mon esprit n’ayant cessé de vagabonder sous l’emprise d’un abrutissement musical passif.

Lien vers l’album

20180212_085751_hdr-01-l

Publicités

Lâche ton com'

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑