Metromonotony

20170429_101716_hdr-l

Remake courue de la photowalk ensoleillée de samedi. Seulement, à 7h, il fait déjà jour. A moi, la circulation dense et la cohue de travailleurs grouillant sur les trottoirs.

Lire la suite « Metromonotony »

Publicités

Ride like the wind

Au premier contact, je sens que le ressenti va être plus hardcore que hard cuir. Sensible, pas aussi agréable que lorsque j’en ai sous le pied (de la semelle) mais pas déplaisant non plus. Ça permet au passage de modeler et atténuer le signal transmis par le cerveau. Un travail sur le long terme.

Lire la suite « Ride like the wind »

Feuilles mortes

14390765_10154137653767701_7090272030876952024_n

Tous les jours, le battement trop rapide de mon palpitant me le rappelle : si je ne me dépense pas régulièrement, mon cœur va littéralement imploser sous la somme de problèmes qui s’accumulent quotidiennement au boulot. Beaucoup d’adverbes dans la phrase précédente, place désormais aux verbes d’action ! Je profite d’une semaine où mes horaires sont fixes et permettent d’envisager une incursion dans un parc public (point trop tôt n’en faut), pour me jeter à corps perdu dans une démarche de reprise-des-bonnes-habitudes. Ça commence mal, j’ai déjà loupé le coche hier (lundi).

Lire la suite « Feuilles mortes »

Hot tension

DSC_0014

Je plaide coupable : j’ai séché la CAP durant 2 bonnes semaines. Because couchée tard et petit orteil explosé par le port serrant des collants (donc tellement gonflé que le nano-ongle a fini par se briser). Sans compter les déclenchements intempestifs à l’aube pour le taf et…une petite ampoule faite à Disneyland Paris (on ne se moque pas : 20 000 pas, ça peut faire ça).

Lire la suite « Hot tension »

Fire

Abstinence depuis 3 jours. Mardi, les deux petites ampoules localisées sous les orteils (à l’apparence inoffensive des bulles…du papier bulle) semblaient encore trop sensibles pour envisager de se lancer à bride déployée sur le bitume détrempé. Mercredi, j’ai été appelée par ma responsable à faire un remplacement…seulement deux minutes avant mon réveil runnal : la rage.

Lire la suite « Fire »

La totale

Premier tiers

DSC_2694-01

Le temps est tangent. Hésitation entre sortir à poil ou en baskets, ce matin. J’ouvre un volet : le sol est sec, ça devrait le faire. Le temps d’enfiler ma tenue et de mettre le pied dehors une averse torrentielle a déjà transformé la place pas plane en une sorte de lac. En France, chaque saison a désormais sa mousson.

Lire la suite « La totale »

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑